LA MAISON DE LA VANILLE

fleur de vanille.jpg

Un projet inédit en Martinique

Anaïs a développé une véritable passion pour cette orchidée pas comme les autres…

Elle a commencé la culture il y a quelques années (sachant qu’il faut entre 3 et 7 ans pour obtenir une récolte) ; elle a beaucoup étudié sur le sujet, se formant régulièrement auprès de spécialistes.

 

La Maison de la vanille prend peu à peu forme dans son esprit et voit le jour concrètement en 2021.

 

Cette naissance s’inscrit dans une ambition plus globale : l’objectif est de développer une vraie filière inter-régionale des » Vanilles des Amériques ». 

Image de Charlie Harutaka

La vanille… Quèsaco ?

Le Vanillier est une liane grimpante, de la famille des Orchidées, dont les gousses, après une certaine préparation, constituent soit la Vanille, soit le Vanillon, suivant l’espèce.  

La vanille est une plante qui se développe sur d’autres plantes qu’elle utilise comme support. (Hémi-épiphyte). Le vanillier se développe et monte sur le tronc des arbres à l’aide de ses racines qui œuvrent comme des crampons. Les fleurs sont délicates , en forme de trompette jaune clair situées autour d’un bourgeon floral. Chaque fleur de vanille ne fleurit qu’une matinée ! Il faut dès lors être à l’affut pour polliniser au bon moment pour récolter le fruit, appelé « gousse ».La  gousse de vanille mesure entre 10 et 27 cm de long ; elle atteint sa taille maximale au bout de 2 mois. Cependant elle accède à sa maturité qu’au bout de 8 à 9 mois.

1 - D’où vient la vanille ?

fleur de vanille.jpg

Cette orchidées sauvage est originaire du Mexique où les Mayas et Aztèques l’utilisaient déjà il y a plus de 2000 ans pour parfumer leurs boissons au cacao.

Les conquistadors espagnols découvrent alors la vanille et la ramènent en Europe.

Des essais de culture sont alors tentés sur le vieux continent à base de lianes de vanille.

Elles restent longtemps infructueuses… La raison ? Il manque une étape importante, la pollinisation, réalisée naturellement au Mexique par l’abeille Mélipone, pas présente en Europe ! Il aura fallu près de 22 ans pour qu’un jeune esclave, Edmond Albius, découvre une technique de fécondation manuelle de la fleur.

Cette dernière se transforma ainsi en gousse de vanille quelques jours après… La fécondation artificielle était née ! 

Sans titre-21 (1).png

Vanille & Antilles, une vieille histoire oubliée

En 1928, la Martinique produisait pas moins de 3 tonnes de vanille. Ces grandes exploitations ont aujourd’hui disparu et seules quelques petites exploitations continuent de produire de petites quantités . Les raisons de cet abandon sont multiples: des cyclones ont ravagé les plantations au fil des années, la banane et la canne à sucre étaient plus rentables et le travail de pollinisation manuelle est contraignant et nécessite beaucoup de personnel.

 

Différentes espèces sont cultivées en Martinique : la Vanilla pianifolia G.J originaire d’Amérique du Sud tropicale, appelée « Vanille » a été introduite par le Père labat.

La  Vanilla pompona, appelée «Vanillon » en Martinique, originaire d’Amérique Centrale. 

La Maison de la Vanille … La genèse du projet

Anaïs voue depuis toujours un véritable culte à la vanille et elle s’est très tôt formée à sa culture. Son souhait est de réintégrer la vanille dans le paysage agricole de l’île et d’en faire une filière d’exception. 

La vanille bénéficie d’une place de choix dans l’imaginaire collectif… Elle fait toujours référence à des saveurs de l’enfance, des purs moments de plaisirs gustatifs.

Sa production est très recherchée par les amateurs comme par les professionnels de la pâtisserie ou de la parfumerie. 

 

Ainsi est née la création d’une maison de la Vanille en Martinique 

C’est une véritable opportunité pour relancer cette filière disparue et un vecteur de promotion de la vanille « Made in Martinique ». 

Le principe est de faire découvrir aux visiteurs l’histoire de la vanille, sa culture et de commercialiser ses produits dérivés dans une démarche de qualité et d’excellence. 

La production de vanille du domaine de la Vallée

Le domaine produit deux sortes de vanille : la Vanilla pianifolia et Vanilla pompona.

Il existe différentes sortes de vanillon que l’exploitation compte également développer.

Les visites de la Maison de la vanille

Les visites de la Maison de la vanille se font dans le cadre des visites guidées du domaine.  Vous pouvez également faire une demande ( via le formulaire) d’une visite privée sur-mesure dédiée totalement à la vanille. 

 

Anais vous raconte comment elle plante sa vanille, comment elle la féconde, comment elle la récolte et comment elle la sèche. Elle ponctue ses explications par de nombreuses anecdotes passionnantes. 

La visite se termine par un passage à la boutique où vous pouvez acheter des gousses de vanille joliment présentées en tubes à essais et bocaux de verre, ainsi que des produits dérivés comme la gelée de vanille.